La vérité sur la cyber guerre et ses applications sur l’aviation

Le moins que l’on puisse dire c’est que c’est ardue la cyber guerre !

Il y a quelques temps déjà des ufologues proposaient une piste pour les évènements ovni US récents comme celui du nimitz. La référence était cet article.

il y est abordé le fait que les ovni pourraient être des traces radars créées par de nouvelles technologies de guerres électroniques, soit mais j’avais relevé le fait que cette affirmation n’est pas si simple.

un article sur warzone aborde le sujet de la « bombe cyber », et des capacités de leurrage cyber. A lire ici !

Un ou deux points saillant à relever:

En pratique, le développement d’une capacité cybernétique contre un bien militaire hostile sensible, comme les réseaux d’alerte précoce de la défense aérienne, l’avionique des avions ou les systèmes de traitement du renseignement, nécessite des années d’efforts concentrés et comporte des risques importants de découverte et d’attribution. En outre, une fois établie, il n’y a aucune garantie que la capacité puisse être déclenchée sur demande à l’appui d’une future opération cinétique, ni qu’elle ne soit pas découverte ou rendue inutilisable par les cyberdéfenses ennemies avant de pouvoir être utilisée.

on lit bien ici toute la difficulté de réussir à pénétrer les défenses électroniques et cyber adverses sans se faire déceler !

Toutefois, compte tenu des difficultés à garantir l’accès au déclenchement à distance et le bon fonctionnement d’une charge utile cybernétique préalablement installée dans un système ennemi, toute opération aérienne qui comprend des moyens cybernétiques doit accepter un risque important que la capacité cybernétique ne fonctionne pas comme prévu. De plus, une fois utilisé, un adversaire pourra rapidement déterrer et identifier le code en question, de sorte que les charges utiles cybernétiques – bien qu’elles soient potentiellement capables de provoquer des perturbations importantes à des moments clés – ont tendance à être des armes à effet unique et temporaires. 

Cela ne correspond donc pas à ce que prétendent certains ufologues, la guerre électronique ou cyber ne peuvent pas créer ce que les témoins du nimitz ont vu entre autres, notamment sur les radars, allez on pourrait parler des radars AESA, ayant des capacités de contre mesure elec’ et de leurrage, mais cette technologie est utilisée par beaucoup de forces. Rien de transcendant quoi !

je vous invite néanmoins à lire l’article en entier sur warzone (deep L pour les « non fluent »), car cette histoire de « charge ou bombe cyber » reste interessante.

pour conclure les techniques de leurrage et de contre mesures, qu’elles soient électronique ou cyber ne sont pas des éléments qui puissent être invoqués comme explication, tout au plus des pistes mais cela mériterait d’être bien plus étayé par celles et ceux qui veulent en faire un argument.

allez a plus les paxs !

Author: Antony.S

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *